Satisfaction au travail 2/2 - Idées pour renforcer votre bien-être professionnel

Cet article est disponible en :
Satisfaction et motivation au travail - renforcer votre bien-être professionnel

Le but de cet article est de vous donner quelques pistes pratiques pour atténuer les éléments qui nuisent à votre satisfaction personnelle, et donc à votre bien-être au travail.

Nous n'avons, bien sûr, aucune prétention à délivrer LA solution miracle. Il existe toutefois de petites actions qui peuvent vous aider à y faire face...

CONSEILS PRATIQUES

Nous vous invitons à reprendre l'état des lieux de votre bien-être au travail (exercice), qui vous invitait à distinguer 3 types d'éléments perturbateurs.

1. Causes de démotivation sur lesquelles vous n'avez aucune influence

Commencez par repérer les "problèmes" sur lesquels vous n'avez de toute manière aucune prise.

Exemples:

  • Ne laissez pas les autres vous submerger avec des informations négatives qui échappent à votre sphère d'influence
  • Vous pouvez, par exemple, essayer de réorienter la discussion vers des sujets plus constructifs…
  • De manière générale, coupez les sources qui suscitent des inquiétude inutiles: certaines émissions de télé, radio, sites Internet...
  • Évitez de donner prise aux rumeurs alarmistes ou aux faits divers...
  • Évitez de vous plaindre du comportement de votre entourage professionnel, immédiat ou plus large

Il s'agit là de portes closes, dont vous n'avez pas la clé. Alors, laissez ces soucis de côté, et concentrez-vous sur ce que vous pouvez réellement améliorer.

2. Causes de démotivation que vous pouvez influencer par vos initiatives

Prenons l'exemple d'une équipe qui souffre d’une mauvaise ambiance.

A) Vous n'êtes pas le supérieur direct:

  • Vous offrez un sourire à chacun en arrivant au bureau
  • Vous suggérez d'aller boire un café ensemble
  • Vous suggérez une sortie par mois
  • Vous partagez une caricature ou une histoire drôle de temps à autres
  • Vous portez des habits colorés ou décorez votre bureau
  • Vous réorientez les conversations négatives
  • Vous offrez de l’écoute, sans jouer le rôle du "sauveur" qui prend tout en charge

B) Vous êtes le chef:

  • Vous offrez à l'équipe la possibilité d'échanger avec vous de manière individuelle (entretiens) ou en groupe
  • Vous veillez en particulier à ce qu'aucun sujet, aussi sensible soit-il, ne devienne tabou
  • Vous veillez à votre propre attitude pour influencer favorablement votre entourage
  • Vous fortifiez l’estime de soi de vos collaborateurs en insistant sur leurs points forts et les résultats positifs
  • Vous fixez des objectifs individuels et collectifs qui tiennent compte des capacités (ni trop ambitieux, ni pas assez)
  • Vous travaillez à renforcer les compétences individuelles et collectives

L’écoute active (définition) est l’outil-clé pour dégonfler ces situations.

Le maintien de la compétitivité individuelle et collective contribue également à la satisfaction au travail, de par le sentiment d'assurance qu'elle procure.

3. Causes de démotivation sur lesquelles vous pouvez agir directement

Votre employabilité et votre compétitivité sont donc des piliers de votre bien-être professionnel:

  • Maintenez à jour vos compétences professionnelles et personnelles (plan de développement personnel et professionnel)
  • Donnez-vous les moyens de mettre en oeuvre ce plan de développement (cours, coaching, lecture, réseau relationnel…)
  • Profitez de tous les outils de développement offerts par l’employeur ou le service public

La PENSÉE a également une influence décisive sur notre bien-être, car elle conditionne notre humeur, nos actions, nos émotions - et jusqu'à notre santé:

  • Acceptez les contraintes de l'environnement sans perdre de temps à ruminer ce qui relève du point (1)
  • Transposez vos valeurs dans votre "sphère d'influence" (privée et professionnelle), à travers des choix concrets
  • Localisez tout sentiment d'impuissance ou d'infériorité, mais refusez de vous y identifier
  • Idem pour vos peurs. Il ne s'agit pas de les nier, mais de vous concentrer sur ce que vous savez pouvoir faire, ce que vous avez déjà réussi dans le passé…

En un mot: fixez-vous des objectifs concrets, en tenant compte de vos capacités et objectifs réels.

En effet, si une certaine dose d'ambition est nécessaire pour continuer à évoluer, un excès d'ambition peut au contraire agir comme un frein au développement personnel et professionnel!

A lire également:

Cet article est disponible en :